The Palgrave Handbook of Knowledge Management

L’ouvrage The Palgrave Handbook of Knowledge Management sous la direction de Jawad Syed, Peter A. Murray, Donald Hislop, Yusra Mouzughi sort ce 22 avril. Claude Paraponaris, président de l’AGeCSO y contribue avec le chapitre 14 – A Conceptual Perspective on Knowledge Management and Boundary Spanning. Knowledge, Boundaries and Common. Voici une présentation de l’ouvrage et de son contenu:

The Palgrave Handbook of Knowledge Management

by Jawad Syed (Editor)Peter A. Murray (Editor)Donald Hislop (Editor)Yusra Mouzughi (Editor)

This international Handbook provides a comprehensive overview of key topics, debates and issues within the now well-established field of Knowledge Management (KM). With contributions from a range of highly-skilled authors, diverse and multi-disciplinary approaches towards KM are explored in this fantastic new reference work. Topics covered include performance, ethics, sustainability and cross-cultural management, making this an equally important read to academics and practitioners working in areas such as technology, education and engineering. By analysing how the field of KM has developed over the years, as well as presenting new methods to be implemented in the workplace, this Handbook outlines a research agenda for the future of organisational learning and innovation.

Table of Contents

Chapter 1. Introduction: Managing Knowledge in the 21st Century; Jawad Syed, Peter A. Murray, Donald Hislop and Yusra Mouzughi.

Part I. Conceptual and Theoretical Foundations of Knowledge Management.

Chapter 2. The Domains of Intellectual Capital: An Integrative Discourse across Perspectives; Peter A. Murray.

Chapter 3. Critical Evalutation of Nonaka’s SECI Model; Marion Kahrens and Dieter H. Früauff.

Chapter 4. Organisational Learning and Knowledge Management: A Prospective Analysis based on Levels of Consciousness; Ricardo Chiva, Rafaeal Lapiedra, Joaquín Alegre and Sandra Miralles.

Chapter 5. Knowledge Management and Unlearning/Forgetting; Karen L. Becker.

Chapter 6. Knowledge Management and Organisational Culture; Oliver Kayas and Gillian Wright.

Chapter 7. Knowledge Management from a Social Perspective: The Contribution of Practice-Based Studies; Silvia Gherardi and Francesco Miele.

Chapter 8. Knowledge Management, Power and Conflict; Helena Heizmann.

Chapter 9. Knowledge Measurement: From Intelllectual Capital Valuation to Individual Knowledge Assessment; Mohamed A. F. Ragab and Amr Arisha.

Chapter 10. Knowledge Managment and Communities of Practice: Supporting Successful Knowledge Transfer; Deborah Blackman.

Chapter 11. Internalised Values and Fairness Perception: Ethics in Knowledge Management; Isabel Rechberg.

Chapter 12. Knowledge Assets: Identification and Integration; Juani Swart, Cliff Bowman and Kerrie Howard.

Chapter 13. A Gender and Leadership Perspective on Knowledge Sharing; Memoona Tariq.

Part II. Knowledge Management and Boundary Spanning.

Chapter 14. A Conceptual Perspective on Knowledge Management and Boundary Spanning. Knowledge, Boundaries and Commons; Léo Joubert and Claude Paraponaris.

Chapter 15. Organising Innovative Knowledge Transfer through Corporate Board Interlocks; Rick Aalbers and Bastiaan Klaasse.

Chapter 16. Knowledge Sharing across National Cultural Boundaries and Multinational Corporations; Jakob Lauring and Ling Zhang.- Part III. Knowledge Management in Practice.

Chapter 17. Enhancing Knowledge Management in the Fourth Industrial Revolution Era: The Role of Human Resource Systems; Troy Sarina.- Chapter 18. Knowledge Management and Organisational Performance with a Case Study from PDO, Oman; Suleiman Al-Toubi and Mailk Hank.

Chapter 19. An Exploration of Knowledge Sharing Practices, Barriers and Enablers in Small and Micro-Organisations; Alex Kevill and Bejan D. Analoui.

Chapter 20. Knowledge Management in Small and Medium-Sized Enterprises; Susanne Durst and Guido Bruns.

Chapter 21. Knowledge Management in the Public Sector; Malik Hank and Suleiman Al-Toubi.

Chapter 22. Knowledge Management and Project Management; David J. Bryde, Christine Unterhitzenberger, Birgit Renzl and Martin Rost.

Chapter 23. Elucidating the Effect of Post-Training Transfer Interventions on Trainee Attitudes and Transfer of Training: A Mixed Methods Study; Agoes G. Rahyuda, Jawad Syed and Ebrahim Soltani.

Chapter 24. Knowledge Management in Developing Economies; Mariam Mohsin and Jawad Syed.

Chapter 25. Managing Knowledge and Learning for Process Improvement: A Software-Mediated Process Assessment Approach for IT Service Management; Anup Shreshtha, Eric Kong and Aileen Cater-Steel.

Chapter 26. Best Practices in Knowledge Management: A Review of Contemporary Approaches in a Globalised World; Geoffrey R. Chapman and Stephanie A. Macht.

Chapter 27. Future Directions; Donald Hislop, Peter A. Murray, Saurau Shrestha, Jawad Syed and Yusra Mousughi.

Bibliographie

Syed, J., Murray, P. A., Hislop, D., & Mouzughi, Y. (Éd.). (2018). The Palgrave Handbook of Knowledge Management. Palgrave Macmillan.

Knowledge Management: The Creative Loop

Jean-Louis Ermine, président d’honneur de l’AGeCSO, publie ce moi-ci chez Wiley l’ouvrage Knowledge Management: The Creative Loop. Il s’agit de la compilation de plus de 20 années et de recherche et de pratique. En voici le quatrième de couverture traduit en français :

La gestion des connaissances (knowledge management) est un enjeu stratégique pour les entreprises, privées et publiques, et pour les organismes de normalisation tels que l’Organisation internationale de normalisation (ISO) et l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), qui l’ont récemment intégrée dans leurs exigences. Cependant, la gestion des connaissances reste un concept mal défini, et les processus à mettre en œuvre dans les entreprises ne sont pas tous bien connus.
Ce livre fournit un guide conceptuel et méthodologique sur le sujet. Il est le résultat de plus de vingt années de recherche dans différents laboratoires et de nombreuses applications dans un large éventail d’entreprises publiques et privées à travers le monde. Avec des sections dédiées aux points de vue théoriques et pratiques, il présente une vision globale et cohérente des principaux concepts sur lesquels doit s’appuyer la gestion des connaissances (Knowledge Management).

Bibliographie
Ermine, J.-L. (2018). Knowledge Management: The Creative Loop (1re éd.). Wiley-ISTE.

Special Issue from GeCSO 2014 – Journal of Knowledge Management

L’édition 2014 de notre colloque GeCSO à Aix en Provence fait l’objet d’un numéro spécial « Knowing Across Boundaries » dans le Journal of Knowledge Management, Volume 19, Issue 5, October 2015.
Vous pouvez le trouver ici http://www.emeraldinsight.com/toc/jkm/19/5
Un grand merci aux auteurs et aux évaluateurs impliqués dans ce numéro spécial … sans oublier l’ensemble des participants au colloque de juin 2014 !

Les vidéos des conférences plénières sont toujours ici :

 

Lancement du projet BourbaKeM

L’association pour la gestion des connaissances dans la société et les organisations (AGeCSO) est fière d’annoncer le lancement du projet BourBaKeM visant à diffuser largement les fondements, approches, techniques, savoirs reliés à la gestion des connaissances.

L’objectif du projet BourbaKeM est de fournir des éléments de compréhension sur tous les points critiques du domaine de la gestion des connaissances. Le projet vise à permettre à des enseignants, des formateurs, des chefs de projet, des chercheurs débutants ou curieux etc.de s’approprier des notions jusqu’ici disparates et floues.

Le projet BourbaKeM n’a pas l’objectif démesuré de couvrir toute la question universelle de la connaissance, mais de fournir des éclairages ponctuels, simples et utiles. Ce n’est pas un traité de recherche, à la pointe des dernières connaissances, mais un recueil d’éléments de base, sous un format compréhensible, disponible à une large catégorie de personnes.

Les différents travaux du projet BourBaKeM sont diffusés sous licence Creative Commons (CC-BY-NC-SA) pour permettre une large diffusion des idées et pratiques de la gestion des connaissances dans la communauté scientifique et professionnelle.

Le projet est amené à grossir dans les mois et les années à venir.

Nous espérons que la trêve estivale sera l’occasion de plonger dans les articles déjà présents. Bon été!

Lien : le projet BourbaKeM.

Conférence organisée par la chaire de management des connaissances EM Strasbourg « Comment gérer les connaissances par les communautés de pratique ? »

LE 2 AVRIL À 18H À L’ EM STRASBOURG BUSINESS SCHOOL

48ème conférence PHARE

Comment gérer les connaissances par les communautés de pratique ?
Etat des lieux des pratiques et enjeux

Dans une économie globalisée caractérisée par une demande extrêmement volatile, l’innovation et la créativité sont devenues des facteurs clés de succès. Les communautés de pratique favorisant la création et le partage de connaissances se développent massivement. Comment piloter ces communautés et concilier auto-organisation et contrôle ? Quels types de missions peuvent-elles remplir ? Quels impacts ont ces structures sur l’innovation ? Regards croisés de chercheurs et de praticiens experts.

Cliquer ici pour s’inscrire
INTERVENANTS :
– Jean-Louis BAREA : Coordinateur Performance Interne et Innovation, co-leader communauté Thermoplastiques – ESSILOR International
– Louis-Pierre GUILLAUME : Knowledge Manager Officer – Schneider electric
– Pascal LIEVRE : Professeur des Universités – Responsable chaire Management des Situations Extrêmes – CRCGM Université d’Auvergne
– Stefano BORZILLO : Associate Professor of Management and Strategy – SKEMA Business School

La conférence sera animée par Jean-Philippe Bootz, maître de conférences et responsable de la Chaire management des connaissances à l’EM Strasbourg. Elle sera suivie d’un cocktail.
Conférence organisée par la Chaire Management des Connaissances

Renseignements :
Perrine LEDIG – p.ledig@em-strasbourg.eu – 03 68 85 83 64

Numéro spécial GeCSO de la revue Management et Avenir

Management et avenir | numéro 67La revue Management & Avenir (numéro 67, 2014/1, 250 p., ISSN 1768-5958) consacre un cahier spécial à la gestion des connaissances en partenariat avec l’AGeCSO.

Le contenu de la revue est disponible sur CAIRN.

 

 

 

 

Cahier : Gestion des Connaissances, Société et Organisation

Page 51 à 55
Introduction. Jean-Louis Ermine, Claude Guittard, Pascal Lièvre, Claude Paraponaris

Page 56 à 77
Un état francophone du champ du management des connaissances : la communauté GeCSO. Jean-Louis Ermine, Pascal Lièvre, Claude Paraponaris, Claude Guittard

Page 78 à 100
L’expert en entreprise : proposition d’un modèle définitionnel et enjeux de gestion. Jean-Philippe Bootz, Eric Schenk

Page 101 à 121
Définition et sélection de l’expert IT : Approches cognitives et sociales. Claude Guittard, Adeline Welter

Page 122 à 135
Des caractéristiques de l’expertise au management des compétences individuelles et collectives. Jean-Claude Coulet

Page 136 à 154
Gestion des connaissances et dynamiques collaboratives dans les pôles de compétitivité. Jean-Yves Barbier, Catherine Boissonnet

Page 155 à 176
Communautés de savoir et innovation : le rôle de l’apprentissage. Une analyse sous l’éclairage d’une théorie basée sur les connaissances. Samia Karoui Zouaoui, Rym Hchich Hedhli

Page 177 à 191
Usages des outils collaboratifs : le rôle des formes organisationnelles et des politiques de ressources humaines. Roxana Ologeanu-Taddei, Bernard Fallery, Ewan Oiry, Robert Tchobanian

Page 192 à 206
Les facteurs structurels favorisant l’appropriation d’un ERP : le cas de SAP dans une industrie pétrochimique. Nabil Ait-Taleb

Page 207 à 223
De la connaissance des réseaux aux réseaux de la connaissance. Vers de nouveaux modèles d’organisation innovants. Guillaume Blum, Mehran Ebrahimi

Page 224 à 242
Repenser la logistique à partir du management des connaissances. Le cas d’une mission au sein de la Mars Desert Research Station. Emmanuel Bonnet, Pascal Lièvre

Page 243 à 249
Management des connaissances : codification, personnalisation et nouvelles perspectives. Ababacar Mbengue

Numéro spécial GeCSO de la Revue internationale de psychosociologie et de gestion des comportements organisationnels

RIPCO_2014La Revue internationale de psychosociologie et de gestion des comportements organisationnels (RIPCO, 302 p., ISSN 1260-1705) a publié en partenariat avec l’AGeCSO un numéro spécial sur la gestion des connaissances (Vol. XIX, 2014/49) sur le thème La gestion des connaissances. Un processus d’optimisation des comportements organisationnels ?

Le contenu de la revue est disponible sur CAIRN.

Table des matières

Page 3
Résumé. Christian Bourion, Alain Antoine, Frank Bournois

La gestion des connaissances

Page 23 à 31
La gestion des connaissances ou le Knowledge Management (KM). Alain Antoine, Guillaume Blum

Prologue : Qu’est-ce que la connaissance ?

Page 35 à 48
Le processus de génération de connaissances. L’émergence de la médiation scientifique dans les Knowledge Clusters : l’exemple du projet NPDelphine Wannenmacher

Chapitre 1 : Pourquoi gérer les connaissances ?

Page 51 à 78
Quels sont les nouveaux enjeux de gestion des connaissances ? L’exemple de la transition écologique des systèmes agricoles. Nathalie Girard

Page 79 à 93
Gérer les connaissances pour tenir compte des nouveaux enjeux sociaux
Le cas de l’approche organisationnelle des pratiques de formation dans un contexte technologique. Corinne Baujard

Chapitre 2 : Que faut-il gérer ? L’artefact ?

Page 97 à 97
La conception des artefacts visuels dans la generation des connaissances. La nécessité de développer l’intercompréhension. Mourad Chouki
Page 113 à 131
Co-produire les artefacts pour qu’ils soient médiateurs. Un outil au service du management de projet. Thi Dau Tan Pham

Chapitre 3 : Qui gère les connaissances ? L’individu et le groupe

Page 135 à 158
La conceptualisation dans l’activité individuelle et collective
Implications pour le management des connaissances et des savoirs. Jean-Claude Coulet

Page 159 à 178
Un modèle multi-acteurs de la gestion des connaissances, Le cas de l’urbanisme durable. Marie-Pierre Philippe-Dussine, Anne Carbonnel

Chapitre 4 : Les obstacles à la gestion des connaissances

Page 181 à 212
Un exemple de reconfiguration inattendue des savoirs. L’apprentissage de la gestion du changement par les gestionnaires de projets. Valérie Lehmann

Page 213 à 231
L’excédent de connaissances dans le processus d’innovation. Construction et enjeux. Hector Castaneda, Michel Pendaries

Page 233 à 260
Le biais d’auto-complaisance dans la création immédiate de connaissances, issue d’un échec. Le cas des entraîneurs de Ligue 1. Julien Cusin

Épilogue : L’Évaluation : objet ultime de la gestion des connaissances ?

Page 263 à 286
La gestion des connaissances scientifiques par les classifications les Ranking et les listes. Assiste-t-on au développement de prophéties auto réalisatrices sources de processus magiques de rédemption au sein de la gestion des connaissances scientifiques ? Christian Bourion, Alain Antoine, Frank Bournois

Lancement de la Chaire de Management des Connaissances à l’EM Strasbourg

Lancement de la Chaire de Management des Connaissances à l’EM Strasbourg

http://www.em-strasbourg.eu/ecole/em-strasbourg-actualite-551

L’EM Strasbourg lance une chaire Management des connaissances « Les bouleversements managériaux liés à l’économie de la connaissance sont de nature comparable à ce que fut le taylorisme pour l’après-guerre. » Le constat est deJean-Philippe Bootz, à qui Isabelle Barth, directrice générale de l’EM Strasbourg, vient de confier la réorientation de la chaire consacrée au management de l’innovation. Une chaire Management de la connaissance se met donc en place, répondant au défi que représentent les questions de la création, de la capitalisation et de la diffusion des connaissances dans les entreprises.

Pourquoi lancer une chaire sur le management des connaissances dans une école de commerce ? 
Jean-Philippe Bootz : Demande volatile, raccourcissement des cycles de vie des produits, concurrence par l’innovation… les entreprises évoluent désormais dans une économie fondée sur les connaissances. Les bouleversements provoqués sur le plan managérial par ce nouveau contexte placent au centre des préoccupations les questions de la création, de la capitalisation et de la diffusion des connaissances. Les pratiques de management des connaissances se sont ainsi développées de manière massive dans les entreprises. Parallèlement, le management des connaissances est devenu, en une dizaine d’années, un domaine de recherche à part entière : plus d’une trentaine de revues spécialisées sont ainsi référencées sur le plan international et une communauté scientifique francophone sur le thème « Gestion des connaissances, société et organisations » (GECSO) se développe depuis 2007.
Le moment semblait donc opportun pour créer une chaire sur ce sujet. L’originalité de la chaire de l’EM Strasbourg tient au fait qu’elle se centre sur le management des connaissances et non plus uniquement sur l’innovation, comme la plupart des chaires dans ce domaine.

Management de l’innovation, management des connaissances : simple nuance ou différence de fond ?
Jean-Philippe Bootz :
 Les deux approches sont étroitement liées dans la mesure où les connaissances sont au fondement de l’innovation. Les réflexions qui portent par exemple sur les structures sociales aptes à générer et diffuser les connaissances ou sur la structuration que doivent prendre les projets intensifs en connaissances associent les deux courants.
Mais le management des connaissances peut également être appréhendé dans une perspective plus adaptative de gestion des risques par la formalisation de retours d’expériences. L’idée étant alors d’éviter des pertes de connaissances stratégiques dans des contextes de changement (départs en retraite massifs, réorganisations, fusions…). Son originalité tient également à son caractère interdisciplinaire, de l’informatique aux sciences cognitives en passant par l’économie, la gestion ou la sociologie. Rattachées à une école de management, les réflexions portées par la chaire seront centrées sur le domaine de la gestion, en conservant cette interdisciplinarité et cette richesse des angles d’approche.

Avec quels partenaires allez vous-travailler ?
Jean-Philippe Bootz :
 Concernant les partenaires institutionnels, nous souhaitons maintenir les collaborations dont disposait l’ancienne chaire de management de l’innovation, à savoir un soutien actif de la part d’EDF et d’Électricité de Strasbourg, l’appui des réseaux d’entreprises de la CCI, d’Alsace Innovation et d’EM Strasbourg Partenaires.

Sur l’aspect recherche, la chaire va étroitement collaborer avec la communauté AGECSO, qui compte une cinquantaine de chercheurs. Des collaborations sont également en cours avec le club Gestion de connaissances présidé par Jean-Louis Ermine et avec la chaire Situation extrême de gestion, que Pascal Lievre vient de créer à Clermont-Ferrand (Centre de recherche clermontois en gestion et management, CRCGM).

Sur quels sujets avez-vous travaillé jusqu’à présent ?
Jean-Philippe Bootz : Mon travail de thèse se centrait sur l’analyse des dimensions cognitives des démarches prospectives. Ce travail a notamment permis de souligner que certaines démarches (à la fois participatives et stratégiques) pouvaient être considérées comme de puissants outils de management des connaissances. Mes travaux plus récents portent sur les communautés de pratiques pilotées, qui commencent à émerger au sein des entreprises, en particulier à la manière dont le management peut parvenir à concilier l’auto-organisation et le pilotage que ces structures supposent. Je travaille en parallèle depuis 2009 sur la notion d’expert, avec des réflexions qui portent sur sa définition, la manière de le gérer en entreprise et de le solliciter dans le cadre de projets d’innovation de rupture.

Les rendez-vous de la chaire

  • Le 6 décembre 2013, de midi à 14 heures, au Hilton de Strasbourg : présentation de la chaire au Déjeuner des partenaires organisé par le réseau EM Strasbourg Partenaires et son président Pierre Jachez.
  • Du 10 au 13 décembre 2013, à Clermont-Ferrand : participation au workshop AGECSO « Management des connaissances et management de l’innovation», organisé par la chaire Situation extrême de gestion du CRCGM.
  • Le 19 décembre, à Paris : présentation des travaux de la chaire Management des connaissances à la journée de formation organisée par le club Gestion des connaissances.

Contact : Paul Manse – paul.manse@em- strasbourg.eu

The Economics of Creativity Ideas, Firms and Markets

Recencement d’ouvrage:

The Economics of Creativity Ideas, Firms and Markets

Edited by Thierry Burger-Helmchen

Published 1st February 2013 by Routledge – 384 pages

 

Understanding the economic implication of creative individuals and firms is at the heart of the new economy and of related fields such as the economics of knowledge, the economics of science and innovation management. This book brings together a panel of theoretical and empirical contributions which address the generation of creative ideas and their transformation into products and services by firms or universities, as well as the interplay of those organizations in networks and markets.

The word ‘creativity’ has been used a great deal recently in relation to efforts to recover from the global financial crisis and re-launch economic activity. Little has been added to explain how and why an economic approach of creativity is useful and necessary. It is useful to understand how the most creative people work and think, and how to foster their creative productivity. It is useful to understand how organizations integrate and exploit creative ideas. It is useful to understand how market mechanisms can handle creativity and how policies must be adapted. It is necessary in the light of the recent economic crises that made innovation, invention and creativity the basis of a new industrialization and fuel for a new economic development.

This new book assesses the economic impact of creativity, defining the term and then going on to explore theoretically and practically the economic consequences of creativity through a range of themes including: creativity and evolutionary theories of technological change; creativity and organizational learning; creativity and technological policy; and creativity and economics of networks. This volume offers a rich source of inspiration and ideas for the pursuit of research which merges economic tradition and management perspectives.

http://www.routledge.com/books/details/9780415525299/