15e colloque international de l’AGECSO 2022

Ecosystèmes, Connaissances, Innovation et Territoires

L’appel à communication en version PDF

22 au 24 Juin 2021, Nice (Campus St-Jean d’Angely)

Comité d’organisation local :

Amel ATTOUR, Maître de Conférences-HDR, Université Cote d’Azur, Cnrs, GREDEG
Evelyne ROUBY, Maître de Conférences-HDR, Université Cote d’Azur, Cnrs, GREDEG
Catherine THOMAS, Professeur des Universités, Université Cote d’Azur, Cnrs, GREDEG

Présentation :   

Le XVème colloque de l’Association pour la Gestion des Connaissances dans les Sociétés et les Organisations (AGECSO) propose de réunir chercheurs et praticiens en management autour de la thématique de la gestion des connaissances au sein et par les écosystèmes d’innovation. Les écosystèmes constituent à la fois un environnement favorable à la création et la mise en application de nouvelles connaissances pour les rendre productives (Drucker, 1993), mais également une forme d’organisation en réseaux, territorialisée ou a-territorialisée, intra-organisationnelle ou inter-organisationnelle évolutive (Daidj, 2011). Territorialisés, les écosystèmes prennent la forme de technopole, pôle de compétitivité ou cluster. Les universités et organismes de recherche locaux y jouent un rôle central pour favoriser la création de connaissances nécessaire à l’innovation technologique (Van Der Bogh et al. 2012 ; Clarysse et al. 2014). Parce que l’enjeu principal de ces écosystèmes étant bien la génération collective (co-création) de nouvelles connaissances et technologies, ces derniers se voient qualifiés d’écosystèmes de connaissances (Clarysse et al. 2014) ou d’innovation (Valkokari et al. 2015). Le flux de connaissances tacites entre les entreprises qui y sont localisées et la mobilité des talents qu’ils favorisent sont, traditionnellement, reconnus comme principales motivations de localisation des entreprises sur ces territoires (Saxenian, 1996 ; Saxenian, 2006). L’écosystème est alors perçu comme un lieu privilégié où le transfert, et plus largement la gestion des connaissances sont facilités dans et par le réseau inter-organisationnel d’innovation (Yi et al. 2021). Un écosystème est donc, du point de vue de la gestion des connaissances, une approche favorisant l’évolution dynamique des interactions de connaissances entre différentes organisations. Il facilite la prise de décision et l’innovation grâce à l’amélioration des réseaux évolutifs de collaboration.

Le XVème colloque de l’AGECSO propose d’adopter une vision élargie des écosystèmes pour étudier les problèmes et enjeux de gestion de connaissances que posent ou qui s’imposent aux nouvelles formes d’organisation en réseaux. Les communications pourront s’intéresser aux différentes formes des écosystèmes telles qu’abordées dans la littérature. Qu’ils prennent la forme d’écosystèmes entrepreneuriaux, d’innovation, de connaissances ou de collectifs d’innovation (consortiums, partenariats, etc.) (Oh et al. 2016) ; qu’ils soient territorialisés ou a-territorialisés, facilités ou incarnés par les technologies numériques (Senyo et al. 2019), les écosystèmes seront placés dans les débats du XVème colloque de l’AGECSO comme des contextes organisationnels (évolutifs) au sein desquels et par lesquels les théories de gestion de connaissances sont défiées, questionnées et mobilisées. 

Au-delà de cette thématique, plusieurs sessions seront proposées dans la continuité des deux derniers colloques qui ont été annulés (en 2020) ou qui se sont tenus en période de Covid-19 (2021). Par ailleurs, toutes les contributions qui relèvent du champ du management des connaissances en général seront légitimes.

Soumission d’articles

Inscrites dans une démarche théorique (conceptuelle ou revue de la littérature) ou majoritairement empirique, les soumissions d’articles seront écrites en français ou en anglais sous la forme d’un résumé étendu de 1500 mots (bibliographie comprise) et de 5 mots clefs. Les soumissions devront être anonymes et au format pdf, rédigées en Police 12 Times New Roman, interligne simple. La page de garde indiquera le titre de la communication, les auteurs, et leurs adresses mails.

Toutes les méthodologies de recherche sont les bienvenues (quantitative, qualitative ou mixtes, en mobilisant potentiellement des démarches de recherche-action, design science ou encore de recherches participatives). Les soumissions interdisciplinaires seront appréciées.

Les soumissions des résumés étendues sont à envoyer à agecso2022@univ-cotedazur.fr copie amel.attour@univ-cotedazur.fr

Les articles des soumissions acceptées pourront être rédigés en français ou en anglais sous la forme d’article court (7 000 à 9 000 mots).

Les présentations orales devront être impérativement faites en français. Pour les non francophones, la présentation orale pourra en revanche être en anglais, mais il faudra à minima prévoir un support de présentation (PowerPoint) en français.

Propositions de Track

Les propositions de track devront être soumisses aux adresses suivantes : amel.attour@univ-cotedazur.fr; evelyne.rouby@univ-cotedazur.fr; catherine.thomas@univ-cotedazur.fr

Elles seront envoyées sous la forme d’un court texte (5 à 8 lignes maximum) avant le 5 décembre 2021.

Calendrier

Ouverture de l’appel à communications : 1er octobre 2021
Proposition de track : 5 décembre 2021
Résumés étendus : 15 février 2022
Réponses aux auteurs : 15 Mars 2022
Articles version complète : 30 mai 2022

Publication de numéro thématique en lien avec le XVème colloque AGECSO, Nice

Une sélection d’articles pourra être soumisse à un numéro thématique dans une revue référencée FNEGE.

Comité d’organisation local

Amel ATTOUR, Maître de Conférences HDR, UCA CNRS GREDEG
Evelyne ROUBY, Maître de Conférences HDR, UCA CNRS GREDEG
Catherine THOMAS, Professeur, HDR, UCA CNRS GREDEG

Comité Scientifique

Agogue Marine (HEC Montréal) ; Antoine Alain (CEREFIGE, Université de Lorraine) ; Attour Amel (GREDEG, Université Cote d’Azur) ; Bach Laurent (BETA, Université de Strasbourg) ; Laurent (Centre de recherche de l’école de l’air) ; Barlatier Pierre-Jean (EDHEC) ; Bary Raphael (ERPI, Université de Lorraine) ; Ben Mahmoud-Jouini Sihem (HEC) ; Benghozi Pierre-Jean (Ecole polytechnique) ; Bianchini Stefano (BETA, Université de Strasbourg) ; Blum Guillaume (Université Laval) ; Bocquet Rachel (IREGE, Université Savoie Mont Blanc) ; Bollinger Sophie (BETA, Université de Strasbourg) ; Bonnet Emmanuel (CleRMa, ESC Clermont) ; Boutillier Sophie (Université du Littoral-Côte d’Opale) : Capdevila Ignasi (PSB Paris School of Business) ; Casadella Vanessa (CRIISEA, Université Picardie Jules Verne) ; Castañer Xavier (HEC – Université de Lausanne) ; Chanal Valérie (CERAG, Université Grenoble Alpes) ; Charue-Duboc Florence (CNRS, Ecole polytechnique, IP Paris) ; Cohendet Patrick (HEC Montréal) ; Coulet Jean Claude (CleRMa, Université de Rennes 2) ; Corbel Pascal (RITM, Université Paris-Sud / Paris-Saclay) ; Dang Rani (GREDEG, Université Cote d’Azur) ; De Bovis Camille (iaelyon, Université Jean Moulin Lyon 3) ; Debref Romain (Regards, Université de Reims Champagne Ardenne) ; Dubouloz Sandra (IREGE, IAE Savoie Mont Blanc) ; Dupouet Olivier (Kedge Business School) ; Ebrahimi Mehran (UQAM Montréal) ; Epicoco Marianna (BETA, Université de Lorraine) ; Ermine Jean-Louis (Institut Mines-Télécom Business School) ; Ferrary Michel (Université de Genève) ; Gandia Romain (IREGE, IAE Savoie Mont Blanc) ; Girard Nathalie (UMR AGIR, INRA) ; Guichardaz Rémy (BETA, Université de Strasbourg) ; Guittard Claude (BETA, Université de Strasbourg) ; Haas Aurore (DRM, Université Paris Dauphine, Université PSL) ; Holford David (UQAM Montréal) ; Hussler Caroline (iaelyon, Université Jean Moulin Lyon 3) ; Isckia Thierry (Institut Mines-Télécom Business School) ; Lambert Gilles (Humanis, EM Strasbourg) ; Laperche Blandine (RRI, Université du Littoral Côte d’Opale) ; Le Blanc Benoit (Ecole National Supérieure de Cognitique, Bordeaux) ; Lecoutre Marc (CleRMa, ESC Clermont) ; Lerch Christophe (BETA, Université de Strasbourg) ; Levy Rachel (LEREPS, ENSFEA) ; Liarte Sebastien (BETA, Université de Lorraine) ; Lièvre Pascal (Agecso) ; Lorentz André (BETA, Université de Strasbourg) ; Mérindol Valérie (newPIC, Paris School of Business) ; Michel Sophie (Humanis, EM Strasbourg) ; Mignon Sophie (MRM, Université de Montpellier) ; Morel Laure (ERPI, Université de Lorraine) ; Muller Paul (BETA, université de Lorraine) ; Munier Francis (BETA, Université de Strasbourg) ; Neukam Marion (BETA, Université de Strasbourg) ; Paraponaris Claude (LEST, Aix Marseille Université) ; Parmentier Guy (CERAG, Université de Grenoble) ; Pauget Bertrand (Université de Karltad) ; Pénin Julien (BETA, Université de Strasbourg) ; Ramboarison Lovanirina (Humanis, EM Strasbourg) ; Rondé Patrick (BETA, Université de Strasbourg) ; Ruiz Emilie (BETA, Université de Strasbourg) ; Saives Anne-Laure (UQAM Montréal) ; Schenk Eric (BETA, Université de Strasbourg) ; Soparnot Richard (ESC Clermont Business School) ; Soulier Eddie (Université de technologie de Troyes) ; Suire Raphaël (LEMNA / IAE Université de Nantes) ; Szostak Bérangère Lauren (BETA, université de Lorraine) ; Talbot Damien (Clerma – IAE Clermont Auvergne) ; Tanguy Corinne (UMR AgroSup Dijon-INRA-Université Bourgogne Franche-Comté) ; Tellier Albéric (DRM, Université Paris Dauphine) ; Thomas Catherine (GREDEG, Université Côte d’Azur) ; Touzard Jean-Marc (UMR Innovation, Montpellier) ; Uzunidis Dimitri (RRI) ; Versailles W. David (newPIC, Paris School of Business, Luxembourg School of Business) ; Wannenmacher Delphine (CEREFIGE, Université de Lorraine) ; Wolff Sandrine (BETA, Université de Strasbourg) ; Yalenios Jocelyne (Humanis, EM Strasbourg).

Bibliographie

  • Clarysse, B., Wright, M., Bruneel, J., & Mahajan, A. (2014). Creating value in ecosystems: crossing the chasm between knowledge and business ecosystems. Research policy, 43, 1164-1176.
  • Drucker, P.F. 1993. The practice of management. Harper and Brothers, New York, 1993.  
  • Daidj, N. 2011. Les écosystèmes d’affaires : une nouvelle forme d’organisation en réseau ?. Management & Avenir, 2011/6 (n°46), 105-130.  
  • Oh, D.S., Philipps, F., Park, S. & Lee, E. 2016. Innovation ecosystems: a critical examination. Technovation, Vol.54, August 2016, 1-6.
  • Saxenian, A.L. 1996. Regional advantage: culture and competition in Silicon Valley and Route 128. Harvard University Press, Cambridge, MA (1996).  
  • Saxenian. A.L. 2006. The New Argonauts: regional advantage in a global economy. Harvard University Press, Cambridge, MA (2006).
  • Senyo, P.K., Kechen, L. & Effah, J. 2019. Digital business ecosystem: literature review and a framework for future research. International Journal of Information Management, vol. 47, August 2019, 52-64.
  • Van Der Bogh, M., Cloodt, M. & Romme, A.G.L. 2012. Value creation by knowledge-based ecosystems: evidence from a field study. R&D Management, 42 (2) (2012), 150-169.
  • Valkokari, K. 2015. Business, innovation, and knowledge ecosystems: how they differ and how to survive and thrive within them. Technology Innovation Management Review, August 2015, vol. 5, Issue 8, 1-24.  
  • Yi, L., Wang, Y., Upadhaya, B., Zhao, S., Yin, Y. 2021. Knowledge spillover, knowledge management capabilities, and innovation among returnee entrepreneurial firms in emerging markets: does entrepreneurial ecosystem matter. Journal of Business Research, vol.30, June 2021, 283-294.