Nouvelle publication de l’association : ACTIVITES et COLLECTIFS. APPROCHES COGNITIVES et ORGANISATIONNELLES

Activités et collectifs. Approches organisationnelles et cognitives

Presses Universitaires de Provence, mai 2017

L’apprentissage des collectifs au sein des écosystèmes d’innovation est devenu un enjeu majeur questionnant tant praticiens que chercheurs. Quels sont les nouvelles dynamiques de l’apprentissage, les nouvelles figures des collectifs ? Comment se saisir de ces nouveaux phénomènes ? L’ouvrage propose des réponses inédites en s’appuyant sur une double exigence. Tout d’abord, en convoquant plusieurs disciplines (les sciences de gestion, la philosophie, la psychologie du développement, la psychologie cognitive et les sciences de l’éducation), il est possible de mieux appréhender l’émergence d’une nouvelle économie, de modes de gestion et de collaboration renouvelés dans le travail. Ensuite, en prenant au sérieux le développement d’une économie cognitive, les analyses présentes dans l’ouvrage ne réduisent pas leur recherche à une partition entre dimension sociale et dimension cognitive des apprentissages. L’ouvrage permet alors de mieux saisir le renouvellement des activités et des collectifs, rend compte de cas concrets et propose des modalités d’intervention pour accompagner ces nouvelles dynamiques. Cet ouvrage a bénéficié de l’appui scientifique de l’Association Francophone pour la Gestion des Connaissances dans la Société et les Organisations. L’ouvrage s’adresse aux étudiants de master et de doctorat ainsi qu’aux chercheurs dans les domaines suivants : économie et gestion, psychologie du développement et psychologie cognitive, ergologie, ergonomie et sociologie du travail.

 

TABLE DES MATIERES

Lise Gastaldi, Cathy Krohmer et Claude Paraponaris
Introduction générale

Jean-Claude Coulet
Processus de genèse des connaissances et des savoirs. Implications pour le management des compétences individuelles et collectives
Camille Guirou
Compétences, connaissances et croyances collectives : comment les représenter grâce à la carte cognitive négociée
Théo Simon
La Mémoire. Entre Adhérence et Désadhérence
Claude Paraponaris
Le passage des frontières : difficultés et perspectives. L’expérience des frontières cognitives
Léo Joubert
Gouvernance des communs du savoir. Le cas de Wikipédia
Julie Fabbri et Florence Charue-Duboc
Processus d’apprentissage en contexte entrepreneurial. Apprentissage collectif et espaces de coworking
Frédérique Chédotel, Arnaud Stimec, Aristide Vignikin

Comment renforcer les compétences improvisationnelles des équipes projet ? Le rôle de la mémoire et de la culture d’expérimentation
François Fulconis, Nathalie Merminod et Gilles Paché
Compétences de coordination des prestataires de service logistique. L’action collective au cœur des chaînes logistiques
Thibaut Metailler
L’apprentissage individuel et collectif dans les PME de hautes technologies. Une approche cognitive centrée sur l’expert
Martine Gadille et Julien Machado
Les effets multiniveaux d’une méthode de transfert de savoirs d’experts.
Christine Noël Lemaitre
L’héritage philosophique de la démarche ergologique. Aux sources du concept d’activité

2nde Journée de l’innovation Abbé Grégoire

CALENDRIER et CONSIGNES
https://sites.google.com/site/journeeabbegregoire2017
La 2nde Journée de l’Innovation Abbé Grégoire aura lieu le 28 mars 2017, au Conservatoire national des Arts et Métiers, à Paris.
Quelques dates importantes :
15 janvier 2017 : limite pour les soumissions de contributions ;
25 février 2017 : retour aux auteurs pour acceptation totale, avec révisions, ou rejet ;
25 mars 2017 : envoi des soumissions complètes.
La soumission devra au choix être
– un résumé étendu: times new roman 12, espacement double, de 5 à 10 pages bibliographie comprise.
ou
– L’article complet: times new roman 12, espacement double, de 15 à 25 pages bibliographie et annexes comprises.
Les soumissions se feront à partir de la mi-décembre via la plateforme accessible depuis le site internet de la journée.
Les contributions peuvent être soumises en français ou en Anglais.
Toutes les formes de contributions sont les bienvenues : revues de littérature à forte valeur ajoutée, travaux conceptuels, théoriques, empiriques, études de cas, monographies.
Tous les travaux soumis feront l’objet d’une revue en double aveugle.

Appel à Contribution « Connaissances et Communs » dans le cadre du 9ème Colloque GeCSO

Connaissances et Communs
L’association pour la gestion des connaissances dans la société et les organisations porte un programme de recherche à visée indisciplinaire. Ce programme s’étend de l’étude en profondeur des communautés créatives aux démarches les plus abouties d’ingénierie des connaissances en passant par les dimensions cognitives des organisations et des processus d’apprentissage. Autant dire que les activités de notre association rassemblent des problématiques qui se développent selon plusieurs rationalités. Les problématiques de capitalisation et de transfert des connaissances développées suivant des logiques économiques en côtoient d’autres telles que l’apprentissage et l’intelligence collective davantage inspirées par des logiques d’émancipation et d’autonomie.
Dans ces tensions entre rationalités, la question de la propriété a été peu abordée. Si la problématique liée aux œuvres intellectuelles au sein des firmes industrielles a fait l’objet de diverses attentions (Saulais et Ermine, 2011), nous sommes encore dans l’attente d’une vraie rencontre entre dynamique des connaissances et développement des communs.
L’innovation basée sur les connaissances a été fortement investie par les batailles autour de la propriété industrielle, mais les expériences convaincantes autour des logiciels libres, des plate-formes ouvertes et des licences creative commons (Bauwens, 2015) favorisent un regain d’intérêt pour les communs (Coriat, 2015).
Ce regain trouve l’une de ses sources dans les discussions qui se sont développées en 1983 autour d’E. Ostrom à Annapolis à l’initiative du National Research Council. Ces discussions associaient formes de propriété dans les pays en zone tropicale et niveaux de productivité. Plusieurs cas y ont été débattus à propos de différents types de « communs ». Selon Coriat, un commun renvoie à trois séries de déterminants : la « ressource » mise en commun et partagée, le mode d’accès à cette ressource et les règles de son partage, enfin le mode de gouvernance de la ressource. Dans cette problématique, le mode d’organisation et l’action collective sont hautement stratégiques (pas de commun sans commoners). Et de ce point de vue : quoi de plus commun que la connaissance ? Et quoi de plus proche en termes de réflexion à propos de l’organisation des activités cognitives que les communautés et les communs ? Ces pistes ont fait l’objet de travaux fort bien documentés autour des activités de documentation (Le Crosnier, 2010, 2013), mais il reste encore de nombreuses questions à explorer.

Cette session « Connaissances et Communs » organisée dans le cadre du 9ème Colloque GeCSO à Paris les 27, 28 et 29 juin 2016 envisage de traiter de manière conceptuelle et factuelle le lien entre ressource cognitive et mode d’organisation de son développement. Aussi toutes les propositions mettant en évidence des expériences peu connues seront les bienvenues et pourront s’insérer dans un numéro spécial de revue internationale.
Contact : claude.paraponaris@univ-amu.fr
—-
Bauwens, M (2015) Changer le monde. Vers une économie post-capitaliste avec le peer to peer, Paris : Les Liens qui libèrent.
Coriat, B (dir, 2015) Le retour des communs. La crise de l’idéologie propriétaire. Paris : Les Liens qui libèrent.
Le Crosnier, H., (2010), Internet : la révolution des savoirs. Paris : La Documentation Française, collection « Problèmes politiques et sociaux », no 978.
Mélanie Dulong de Rosnay, Hervé Le Crosnier, Danièle Bourcier, Amar Lakel, Françoise Massit-Folléa (2013) Propriété intellectuelle : géopolitique et mondialisation, Paris : Editions du CNRS.
Saulais, P et Ermine, J.L (2011) « Créativité et gestion des connaissances », Actes du 4ème Colloque GeCSO, Université d’Auvergne.

Voir aussi la page de l’appel à communication.

Special Issue from GeCSO 2014 – Journal of Knowledge Management

L’édition 2014 de notre colloque GeCSO à Aix en Provence fait l’objet d’un numéro spécial « Knowing Across Boundaries » dans le Journal of Knowledge Management, Volume 19, Issue 5, October 2015.
Vous pouvez le trouver ici http://www.emeraldinsight.com/toc/jkm/19/5
Un grand merci aux auteurs et aux évaluateurs impliqués dans ce numéro spécial … sans oublier l’ensemble des participants au colloque de juin 2014 !

Les vidéos des conférences plénières sont toujours ici :

 

APPRENDRE POUR TRANSMETTRE. Conférence FRANÇOIS RASTIER – Université Toulouse, février 2014

Apprendre pour transmettre – Conférence François RASTIER

Conférence organisée par l’Institut de Recherche Pluridisciplinaire en Arts, Lettres et Langues (IRPALL) et présentée par Michel Ballabriga, directeur du Centre Pluridisciplinaire de Sémio-linguistique Textuelle (CPST), Université Toulouse II-Le Mirail, 4 février 2014.

De l’école à l’université, la même idéologie managériale restreint le contenu des disciplines au profit d’activités diverses, remplace les connaissances par des « compétences » et multiplie les évaluations concurrentielles, comme si l’éducation n’était qu’une préparation à l’emploi et l’homme une « ressource » humaine. François Rastier décrit le poids des objectifs fixés par les politiques publiques qui pèsent sur les enseignements et l’exigence de formatage et de rentabilité qui les soutend et qui transforme en profondeur le contenu des disciplines et la raison d’être éducative. Illustrant son propos d’exemples pris dans les textes de l’OCDE, du Parlement européen ou les programmes du Ministère de l’éducation, François Rastier désapprouve, entre autre, la gestion administrativo-scientifique des projets de recherche, le vocabulaire managérial et les formulaires standardisés, l’idéologie techniciste des modèles procéduraux et leur « vernis d’efficacité ». A la logique, vide de sens, du produit standardisé et des « langues de service artificielles et sans histoire », il oppose la diversité des « langues de culture » irréductibles à la seule communication ainsi que les qualités « éducatrices » des oeuvres artistiques -surtout littéraires. Pour conclure, il prône le don de la transmission des connaissances comme forme de résistance à l’idéologie managériale.

Journée AIMS – AGRH – AGeCSO Compétences, Connaissances et Performances

VENDREDI 20 NOVEMBRE 2015 – AIX en PROVENCE
‘ COMPETENCES, CONNAISSANCES ET PERFORMANCES : APPORTS THEORIQUES ET EMPIRIQUES ‘

Les thématiques relatives aux liens entre connaissances, compétences collectives et performance peuvent être larges. L’objectif de la journée de recherche est de favoriser l’approfondissement de concepts et de discuter les résultats d’applications empiriques. La proposition d’un ensemble de thèmes ne vise donc pas à être exhaustive et à limiter étroitement les sujets abordés. Cependant, la liste de thèmes permet de suggérer une orientation pour les discussions au cours de la journée et de définir un positionnement pour les différentes contributions attendues.

Date Limite d’envoi des communications :
10 Juillet 2015

Contacts :
Franck BRULHART – franck.brulhart@univ-amu.fr
Cathy KROHMER – cathy.krohmer@univ-amu.fr

appel a com journee competences connaissances performances

Séminaire Compétences Collectives et Connaissances – LEST – Aix Marseille Université – 9 AVRIL 2015

« Comprendre et appréhender l’activité : de Canguilhem aux approches contemporaine d’analyse du travail »

Christine Noel
Université Aix Marseille, Département d’Ergologie

Jeudi 9 avril – 13 h 30
LEST – Université Aix-Marseille – CNRS
35 Avenue Jules Ferry

Contact
claude.paraponaris@univ-amu.fr

L’ergologie entend faire ressurgir la richesse et la complexité des activités industrieuses. Or redonner au travail son épaisseur implique nécessairement d’accepter la rencontre de l’inconnu, du non maîtrisable ou en d’autres termes les aléas du vivant. Redonner au travail son épaisseur, c’est refuser de recourir à des outils et à des modèles standard pour mettre en adéquation les « postes de travail » et les aptitudes individuelles. C’est tout simplement pointer ce qui dans le travail fait problème.

Séminaire « Compétences Collectives et Connaissances » – LEST CNRS – Aix en Provence

Mardi 24 Mars 2015

Séminaire « Compétences Collectives et Connaissances »

Horaires et Lieu: 14h00 – Grande salle, 1er étage, LEST – Aix en Provence – 35 Avenue Jules Ferry

Processus d’apprentissage collectifs dans un espace de coworking pour entrepreneur : Le cas de La Ruche.

Florence Charue-Duboc et Julie Fabbri

Centre de Recherche en Gestion – UMR CNRS 7176, Ecole Polytechnique

Résumé: La façon dont les entrepreneurs apprennent demeure un territoire largement inexploré. A partir de l’étude d’un espace de coworking français réservé aux entrepreneurs sociaux, La Ruche, nous analysons des dynamiques d’apprentissage collectif qui se développent dans un contexte entrepreneurial. Nous discutons la notion de communauté de pratique et proposons de qualifier de « communauté de pratiques entrepreneuriale » les entrepreneurs qui partagent cet espace de travail. Trois situations d’apprentissage sont différenciées : de transmission de connaissances préexistantes par la pratique dans un collectif, la création de nouvelles connaissances à partir d’un travail collectif sur un problème mobilisant les connaissances des membres de la Ruche qui y participent, et l’émergence de connaissances partagées à partir d’une synthèse d’informations détenues par différents membres. Nous soulignerons les conditions spécifiques associées à un contexte entrepreneurial qui soutiennent ces apprentissages collectifs : espace physique, équipe de coordination, la comparabilité et la complémentarité des projets entrepreneuriaux des membres hébergés.

Contacts :  claude.paraponaris@univ-amu.fr