Appel à contribution – « Le transfert intergénérationnel des connaissances en organisation: enseignements de contextes et disciplines divers » dans le cadre du 9ème Colloque GeCSO

Appel à communication thématique – GeCSO 2016
Le transfert intergénérationnel des connaissances en organisation: enseignements de contextes et disciplines divers
[Voir aussi la page dédiée à cette session thématique]

Une réflexion sur le transfert intergénérationnel des connaissances répond à un besoin important qui se manifeste dans différentes organisations aujourd’hui : confrontées à une pénurie de main-d’œuvre qualifiée et étant désormais encastrées dans une société du savoir, elles cherchent à assurer le partage des connaissances de leurs employés. Pour plusieurs organisations, l’absence de démarches intentionnelles de transfert intergénérationnel des savoirs a mené à des pertes considérées comme cruciales et fragilisantes pour leur pérennité. Faute d’une mémoire organisationnelle adéquate, la NASA notamment ne dispose plus des connaissances nécessaires pour atterrir sur la lune (DeLong, 2004) !

De multiples recherches sont nées en réponse aux défis susmentionnés. Dans le contexte du vieillissement de la population, omniprésent dans toutes les sociétés modernes, de nombreux chercheurs s’intéressent notamment aux caractéristiques des générations et aux rapports qu’elles entretiennent entre elles (Dufaut, 2009 ; Joshi et al., 2014). Dans les sociétés du savoir (Unesco, 2005) en particulier, où le partage des connaissances entre individus joue un rôle crucial pour le développement, le transfert des connaissances entre générations est devenu un objet d’étude. Certaines recherches s’interrogent sur les facteurs contextuels à considérer (Delay, 2006 ; Pijoan et al., 2012). D’autres travaux étudient le transfert intergénérationnel des connaissances dans différents contextes professionnels (Dalkir, 2010 ; Ebrahimi et al., 2008 ; Lefebvre, 2000). De plus, sont nées plusieurs travaux qui s’interrogent sur la nature des connaissances échangées, et notamment sur la difficulté d’assurer un partage des connaissances tacites (Lamari, 2010) qui semble surtout exister chez les générations plus anciennes (Holden et al., 2006 ; Leonarcl et Swap, 2005). D’autres études examinent les différences qui peuvent exister d’un pays à l’autre quant au transfert intergénérationnel des connaissances qui a lieu dans les entreprises (Kuyken, 2015 ; Shimada, 2014).

Quand le transfert intergénérationnel des connaissances est abordé depuis une perspective humaine (vs. technique) (Nonaka et Takeuchi, 1997), quels en sont les différents aspects qu’un travail interdisciplinaire (mobilisant par exemple les savoirs en éducation, sociologie, histoire, communication, psychologie et les sciences de gestion) peut contribuer à révéler et enrichir ? C’est dans cet esprit que cette session sollicite des contributions théoriques et des expériences pratiques.

Modalités de participation: suivre les modalités de la conférence GeCSO 2016, en précisant la session thématique.

Ce contenu a été publié dans Appel à communication, Conférence GeCSO par Guillaume Blum. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Guillaume Blum

Professeur à l'école de design de l'Université Laval, spécialiste en gestion de l'innovation et des connaissances, je m'intéresse aux nouvelles pratiques de gestion et leurs conséquences sur le design des produits et des services, ainsi que sur les individus. J'explore les transformations organisationnelles découlant des changements économiques et sociétaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *